logo cnam enjmin

logos magelis (campus image magelis)

Espace Entreprise

Jeux et jouabilité 2017

12 et 13 octobre : expérimentez les parcours créés par nos étudiant•e•s !

Séminaire atelier “JEUX & JOUABILITÉ” du 17 octobre au 4 novembre 2017
Jouabilité dans la ville
Campus de l’Image d’Angoulême

Le séminaire atelier « JEUX & JOUABILITÉ », organisé conjointement par le Cnam-Enjmin et l’ÉESI, implique chaque année des étudiant·e·s des 2 écoles en équipes mixtes.

L’objectif est d’inventer des méthodes collaboratives venant de pratiques différentes, d’explorer ce qui se joue aujourd’hui dans l’espace public en concevant et expérimentant un parcours à la fois ludique et artistique. Un parcours qui est destiné à des promeneur•euse•s / joueur•euse•s disposant d’une paire de bonnes chaussures et éventuellement :
  • d’un portable sur lequel on a pu charger toute application gratuite dont les fonctions sont communes à tous les smartphones du commerce
  • de l’accès à tout objet ou dispositif placé sur le parcours par les concepteur•rice•s du jeu
La durée indicative de chaque parcours est de 15 minutes.Ce séminaire est ouvert au public sur 2 journées (groupes sur inscription) :

> Le jeudi 12 octobre et le vendredi 13 octobre 2017

Les horaires et les points de rdv seront communiqués au cours du séminaire sur le site

Renseignements et inscription
Secrétariat pédagogique de l’ÉESI : Adeline LAPEYRE a.lapeyre@eesi.eu - tél. : 05 45 92 02 22

Pour en savoir +

Jeu%20et%20jouabilit%c3%a9%20-%20actu

Prix SACD-Beaumarchais 2017

Félicitations à l'équipe d' In the Long Run du Mastère IDE !

Au terme d’une année de sélection et de suivi, 10 projets transmédia proposés par des élèves provenant de 6 formations (École supérieure des Arts Appliqués et Textiles - Roubaix, Gobelins - Annecy, Celsa - Paris, lycée Jacques Prévert - Boulogne, Cnam-Enjmin / Gobelins - Paris et l’Institut supérieur des Arts Appliqués - Paris) étaient présentés et en démonstration dans le cadre de la 6e édition du festival I LOVE TRANSMEDIA organisées à la Gaïté Lyrique du 5 au 8 octobre.

Parmi ces 10 projets, 4 provenaient du Mastère Spécialisé® jeu vidéo et transmédia Interactive Digital Experiences   du Cnam-Enjmin, en partenariat avec Gobelins.

Prix SACD-Beaumarchais
Un prix de 1 500 € décerné par l’association Beaumarchais - SACD a été remis vendredi soir au projet sélectionné par un jury composé de:

  • Agnès BREUIL, chargée de mission Audiovisuel au sein de l'Association Beaumarchais-SACD
  • Camille DUVELLEROY, lauréate de la Bourse #transmedia 2016, dispositif de soutien d'Orange, de la SACD et de l'Association Beaumarchais-SACD
  • Isabelle MASSOT, créatrice du Festival international des scénaristes
  • Boris RAZON, responsable des nouvelles écritures à France Télévisions

In the Long Run, lauréat 2017 !
Après Occupy Olumpus en 2012, c'est la 2e fois que nos étudiant·e·s remportent ce prix.
L'équipe projet est composé de 6 étudiant·e·s du Mastère Spécialisé® jeu vidéo et transmédia Interactive Digital Experiences du Cnam-Enjmin, en partenariat avec Gobelins : Antoine LAPORTE, Alessandra BOGI, Jessica KOMGUEN, Maxime DEMAILLE, Xavier LEMOINE, Alice LEPETIT; et de Frédéric RUIZ, qui a collaboré sur la partie sound design.
Entre course folle et méditation, ce jeu sur tablette s’amuse de notre obsession contemporaine du temps et de l’action.

Le laboratoire innovant TIU LAB
I LOVE TRANSMEDIA a mis en place un laboratoire pédagogique unique en son genre, réunissant professionnels et étudiant·e·s dans le but de créer une émulation commune autour de projets originaux à destination des plateformes numériques.
L’association TIU (Transmédia Immersive University), organisatrice de l’événement, a pour but de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes en suscitant des rencontres et des sessions de travail avec les professionnels autour de leurs projets d’oeuvres transmedia tout au long de leur cycle d’études.
Livres, jeux de société ou calendriers augmentés, applications, réalité virtuelle, jeux vidéo, revue transmedia, ces projets étudiants innovants ont vocation à être produits et diffusés.
La médiation est assurée par les étudiant·e·s eux·elles-mêmes, occasion d’échanger avec des porteur·euse·s passionnés, désireux d’aller à la rencontre du public et des professionnels susceptibles de les accompagner vers la mise sur le marché de leurs oeuvres.

2017%2010%20prix%20beaumarchais

Hits Playtime 2017

Nos étudiant·e·s ont remporté le grand prix et le prix alternatif de l'édition 2017 d'Hits Playtime !

Le concours Hits Playtime s'est conclu ce samedi 24 juin, avec l'exposition des jeux au Carrefour numérique de la Cité des Sciences. 

Le grand prix de l'édition 2017 d'Hits Playtime est décerné à A Guy and His hero, conçu par nos étudiants M1 du master. Utilisant le système de réalité virtuelle HTC Vive, le jeu permet d'incarner un Dieu bienveillant, devant aider un petit personnage à rejoindre son phare. Il s'agit pour le joueur d'observer l'environnement et de résoudre les puzzles afin que le personnage puisse avancer.

Heritage, conçu par nos étudiants du Mastère Spécialisé® IDE, obtient le prix alternatif, récompensant un jeu utilisant des périphériques exotique. Ce jeu mêle jeu de société et réalité virtuelle.

Le concours Hits Playtime s'est tenu de février à juin, réunissant plus de 100 étudiants, répartis en une vingtaine d'équipes issues des principales formations de jeux vidéo en France. 
Un jury international, composé du créateur de Reigns, François Alliot, Cyrielle Maurice (journaliste), Claire Bresson (responsable innovation au Cube), Frédéric Coispeau (gamedesigner) et Laurent Checola (coorganisateur du concours) a récompensé les jeux qui ont pris le plus de risque créatifs.

Bravo aux équipes !

A Guy and His hero

  • Programmeurs : Armel PERHIRIN, Raphaël BAILLY
  • Artistes 2D/3D : Hélène BOUDIER, Alexandre CORNUDET
  • Game Designer : Kévin LECLERC
  • Sound Designer : Anizé AMESTOY
  • Chef de projet : Nicolas DELAMARE

Heritage

  • Gwennaël CODET-HACHE
  • Adrien GILLY
  • Natacha LEFÈVRE
  • Samuel LEPOIL 
  • Dimitri ROZIECKI 
2017%2006%20hits%20playtime

Le Cnam-Enjmin n°1

Le Cnam-Enjmin est l'école préférée des pros !

Banc%20d%27essai%20l%27%c3%89tudiant%202017

DysApp

Fin de partie pour la dyslexie et la dyspraxie

Un jeu vidéo pour détecter en milieu scolaire les enfants présentant un trouble dyslexique ou dyspraxique, et les aider dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. C’est l’ambitieux projet porté par une équipe multi-horizons au sein de laquelle le Cnam-Enjmin et le laboratoire Cedric* du Cnam joueront un rôle non négligeable.
Lancé en janvier2017, le projet DysApp sera présenté ce jeudi 23 mars à l’Espé (Campus de Poitiers) en présence d’Anne BISAGNI-FAURE, rectrice de Poitiers, Yves JEAN, président de l’Université de Poitiers et des enseignants-chercheurs dont Axel BUENDIA, responsable recherche/incubateur du Cnam-Enjmin.

Les troubles d’apprentissage du langage écrit (dyslexie pour la lecture et dyspraxie pour l’écriture) concernent chacun près de 5 à 6 % de la population. Ces troubles possèdent des répercussions importantes sur l’ensemble des disciplines scolaires, puis à plus long terme sur l’insertion professionnelle et la vie citoyenne. Un diagnostic précoce et une prise en charge adaptée sont donc indispensables pour donner à ces élèves les mêmes chances de réussite scolaire qu’à leurs camarades. Aujourd’hui, les enfants présentant un trouble d’apprentissage sont intégrés en classe ordinaire. Ces évolutions récentes impliquent que les enseignants soient formés sur les troubles d’apprentissage. Ils doivent également posséder des outils efficaces permettant un suivi individuel, toute en restant pertinent dans le contexte collectif de la classe.

Un jeu capable de s’adapter au niveau de chaque joueur
Le développement d’un tel outil sous forme de jeu vidéo, c’est le défi que relèveront les protagonistes du projet DysApp, dès janvier 2017. Il remplira deux principales missions : d’une part, aider le repérage précoce des troubles d’apprentissage du langage écrit. D’autre part, réduire les difficultés d’acquisition du langage écrit et donc permettre une meilleure réussite des enfants dans l’ensemble des disciplines scolaires. Sur tablette tactile, le jeu sera construit autour de la pratique de la motricité fine et la planification visuo-motrice (les enfants dyspraxiques souffrant de problèmes de coordination œil/main). Deux exercices essentiels pour tester le lien entre habiletés motrices et habiletés de lecture/écriture. Cet outil travaillera ainsi à améliorer les processus qui font défaut chez les élèves présentant un trouble de la lecture et de l’écriture. En jouant, les enfants seront incités à répéter des gestes tout en respectant un ordre précis, travailleront la planification visio-spatiale mais aussi la planification temporelle et le rythme. Caractéristique importante du jeu, il sera capable de s’adapter aux compétences de chaque joueur. Ainsi, la prise en compte en temps réel d’indicateurs (vitesse et précision du geste ou dans le rythme) permettra une évaluation (analyse de traces) et une adaptation du niveau de difficulté à chaque élève. Afin de s’assurer de sa validité, l’outil sera testé dans le cadre scolaire auprès de deux catégories d’enfants : en cycle 3 (CM1, CM2 et 6e) avec des élèves possédant un trouble dyslexique et/ou dyspraxique ainsi qu’en cycle 2 (CP, CE1, CE2), au début de l’apprentissage de la lecture, auprès d’enfants sans trouble apparent.

Dans la lignée de jeux utiles développés au Cedric
Passée experte dans l’adaptation des jeux en temps réel, l’équipe «interactivité pour lire et jouer» du Cedric jouera un rôle important dans le développement du jeu. C’est ainsi à un doctorant du laboratoire qu’il reviendra d’étudier la variabilité des utilisateurs, parfois atteints de troubles importants. Il lui incombera d’en extraire des principes d’adaptation et une méthodologie de travail originale. Programmée pour trois ans, cette étude s’inscrit dans la lignée des projets de jeux utiles développés par l’équipe du Cedric depuis plusieurs années. Elle lui donnera l’occasion de poursuivre son travail sur la catégorisation des joueurs, leur suivi et l’adaptation des jeux en temps réel. À la dimension ludique traditionnelle du jeu s’ajouteront des éléments comme le pré-diagnostic, le suivi et enfin les possibilités d’entraînement. De nouveaux aspects intégrés en collaboration avec le laboratoire CeRCA (Unité mixte de recherche de l’Université de Poitiers, de l’Université François Rabelais de Tours et du CNRS, spécialiste des questions d’acquisition du langage écrit et des troubles d’apprentissage) renforcé par un partenariat avec l’École d’orthophonie de Poitiers et le studio de développement Tralalere . Cette collaboration pluridisciplinaire sera ancrée dans les territoires poitevin et charentais, où l’École nationale du jeu et des médias interactifs numériques, le Cnam-Enjmin, accueillera son nouveau doctorant.

*Centre d’études et de recherche en informatique et communications

Dysapp

IGF

Une récompense historique !

Trois jeux vidéo conçus par les étudiants du Cnam-Enjmin ont été distingués, à l’occasion du prestigieux Independent Games Festival (IGF) 2017, parmi les 650 jeux en lice… dont Un pas fragile sacré meilleur jeu étudiant !

C’est la première fois qu’un jeu issu d’une école française obtient un des prix de l’IGF, qui sont les plus prestigieux dans le domaine des jeux indépendants.

L’école nationale du jeu et des médias interactifs numériques (Cnam-Enjmin) n’est donc pas passée inaperçue le 1er mars, à l’IGF à San Francisco…

La palme revient au jeu Un pas fragile , lauréat du Best Student Game. Dans un décor tout en finesse, il invite à suivre Camille, une jeune grenouille, dans sa quête pour devenir ballerine. Tout à la fois spectateur et mentor, le joueur doit l’aider à atteindre son but en intervenant lors de courtes séquences. On doit cette belle création à Alisée Preud'homme, Grégory Parisi, Géraud de Courrèges et Gaspard Morel, développée lors de leur première année en master JMIN* (promo 2014-2016). Leur jeu a également reçu une mention honorable dans la catégorie Visual Art.


Event[0] et A Normal Lost Phone également repérés

Le jeu Event[0] n’était pas en reste, avec quatre nominations dans les catégories Audio, Design, Narrative et pour le Seumas McNally Grand Prize. Ébauché lors d’un projet de fin de master JMIN (promo 2012-2014) et finalisé au sein de la start-up Ocelot Society, il a déjà été primé à de multiples reprises.

Enfin, le jeu A Normal Lost Phone s’est vu attribuer une mention honorable dans la catégorie Narrative. Élaboré lors de la Global Game Jam 2016 organisée au Cnam-Enjmin, avec des étudiants et diplômés du Cnam-Enjmin, un étudiant du Cologne Game Lab et un étudiant de l’école des métiers du cinéma d’animation (EMCA), il a été finalisé et commercialisé au sein de la start-up Accidental Queens.

S’il est presque inconnu du grand public, l’Independent Games Festival a acquis ses lettres de noblesse dans le milieu des jeux vidéo. S’inspirant du festival du film de Sundance, il récompense chaque année des jeux vidéo innovants produits par des développeurs de jeux vidéo indépendants.

Trailer Un Pas Fragile

*Le master jeux et médias interactifs numériques (JMIN) est coaccrédité entre le Cnam, l’Université de Poitiers et l’Université de La Rochelle.

2017%2003%2001%20igf